Conseils

Un coin détente à soi: pourquoi et comment l’organiser?

7 juin 2022

Nathalie Parent

Nathalie Parent

psychologue

Temps de lecture 4 minutes
Des pauses fréquentes sont essentielles pour récupérer du stress quotidien. Un coin zen à la maison peut aider à y arriver. Voici quelques conseils de la psychologue Nathalie Parent pour vous organiser un coin détente bien à vous.

Marie en est à sa énième rencontre virtuelle aujourd’hui. Elle a les yeux desséchés, le cerveau embrouillé, un point dans le dos, des picotements dans les jambes, la rage aux dents, et sa vessie est sur le point d’exploser tant elle n’a pas eu de temps à elle. En fait, elle n’en peut plus de son poste de travail. Marie prendrait bien quelques rayons de soleil, allongée sur un fauteuil moelleux à respirer lentement et à rêvasser, une boisson douce entre les mains.

Pourquoi a-t-on besoin de se détendre?

Cette mise en contexte vous rappelle quelque chose ou quelqu’un? En fait, depuis la pandémie, de nombreuses personnes vivent ce quotidien branché. Malgré les améliorations ergonomiques faites au poste de travail, les besoins du corps se situent davantage sur le plan d’un espace de détente, un espace à soi qui permette de «déconnecter» du quotidien et du travail.

Plusieurs études rapportent la surcharge de travail que subit le cerveau. En effet, avec notre ère du numérique, le cerveau se retrouve de plus en plus surstimulé. Rien de surprenant à voir grandir la popularité des cours de détente et relaxation en tous genres: yoga, pleine conscience, exercices de Jacobson, respiration, méditation, tai-chi, etc. Les gens cherchent une façon de s’apaiser.

Afin de récupérer du stress et des tensions accumulées, le cerveau a besoin de repos, de temps de pause et de déconnexion.

L’allégorie du bûcheron1 peut nous aider à comprendre.

Dans un village vivait un bûcheron. Depuis de nombreuses années, il coupait le bois pour la communauté. Un jour, un jeune bûcheron s’installa dans le village et commença à faire de la concurrence à l’ancien. Celui-ci fit alors remarquer au chef du village qu’il n’y avait pas de place dans le village pour deux bûcherons. Le chef du village décida alors d’organiser un concours. Le vainqueur deviendrait le seul bûcheron pouvant officier au village.

Le jour donné, la compétition commença. Les deux candidats se mirent à l’ouvrage. Après une heure, le plus âgé s’arrêta. Il prit une pause de plusieurs minutes et s’éloigna vers la colline. À son retour, il continua à fendre les bûches à un rythme remarquable.

Une autre heure passa, et il prit une deuxième pause. Il continua ainsi pendant toute la durée de la compétition.

Lorsque les deux bûcherons s’arrêtèrent, les villageois se rendirent à l’évidence: l’homme qui avait pris des pauses chaque heure avait fendu bien plus de bois que son adversaire, qui ne s’était pourtant pas arrêté.

Le plus jeune bûcheron demanda alors au plus vieux: «Comment avez-vous pu remporter cette compétition alors que vous êtes plus âgé et que vous avez pris de nombreuses pauses?» «Eh bien, c’est simple, répondit le vieil homme. J’utilisais ces pauses pour affûter ma hache.»

J’utilise souvent cette allégorie en conférence pour expliquer l’importance de s’arrêter, de prendre des pauses pour «affûter» le cerveau et le rendre plus efficace. S’accorder du temps pour réfléchir permet d’accéder à de nouvelles perspectives, à une meilleure compréhension des situations.

Comment organiser son coin détente

Nul besoin de partir dans le Sud pour refaire mon énergie. L’important est de savoir ce qui me fait du bien, ce qui me redonne de l’énergie: arrêt, détente, lecture, créativité, etc. Ainsi, me retrouver dans mon espace détente quelques minutes peut suffire pour ressentir des effets bénéfiques.

Je vous propose ici de vous créer un coin détente chez vous. Voici quelques éléments à considérer pour vous aider à circonscrire votre projet.

1. Choisir un espace

Cela peut être dans un coin de votre bureau ou d’une autre pièce de la maison ou de l’appartement. Vous pouvez le délimiter par un rideau qui entoure l’espace, un paravent ou simplement un marqueur au sol (corde, ligne) ou au mur (peinture de couleur différente, autocollant mural). Il est aussi possible de vous créer un coin à l’extérieur, sur la terrasse, le balcon, dans le jardin si le vôtre est entouré de nature ou même sur le toit! Pourquoi pas?

2. Utiliser vos sens pour l’aménager à votre goût

  • La vue: y mettre la couleur que vous trouvez agréable (votre couleur préférée) ou encore y aller avec la propriété des couleurs (tel le bleu qui apaise), installer votre coin près d’une fenêtre ou d’un foyer, ranger des livres à proximité ou tout autre objet ou élément qui vous inspire la détente (citations ou images au mur, cadre ou autocollant mural représentant la nature, comme la plage ou la forêt) et qui vous représente, des lumières de couleur ou d’ambiance, des plantes, des fleurs ou un minijardin, etc.
  • L’odorat: y ajouter du parfum d’ambiance, des bougies parfumées, des fleurs ou des plantes parfumées, etc.
  • Le toucher: installer un fauteuil confortable, une chaise suspendue, un pouf, des coussins, une doudou, un coussin chauffant, un repose-pied massant, un tapis moelleux, etc.
  • Le goût: déguster une tisane, un café, un thé, une collation, ou toute autre chose que vous aimez et qui vous fait du bien.
  • L’ouïe: vous laisser habiter par les sons environnants, être en pleine conscience des sons autour, du silence, des oiseaux, etc. Autres possibilités: prévoir un haut-parleur pour écouter votre musique ou des enregistrements audio guidés de détente, des écouteurs ou un casque antibruit pour être dans votre bulle ou encore une bougie à effet de foyer.

3. Penser à «décrocher»

L’idée du coin détente est de permettre au corps et au cerveau de «décrocher» de son travail et du quotidien. Il s’avère donc important de ne pas l’utiliser pour le travail. Vous pouvez également demander à votre entourage de respecter vos moments de pause. Et pourquoi ne pas installer un écriteau «Prière de ne pas déranger»?

Des effets bénéfiques bienvenus

Ainsi, maintenant qu’elle a aménagé son coin détente, Marie se permet d’inscrire 15 minutes de non-disponibilité dans son calendrier après une rencontre virtuelle. Elle prend son eau citronnée, s’installe sur son fauteuil, regarde les oiseaux et écureuils parcourir son terrain, tout en laissant son cerveau voguer au gré de ses réflexions, ou encore elle fait ses étirements. Puis, elle retourne à son travail, plus disposée et efficace.

Et vous, qu’allez-vous choisir de faire? Je vous mets au défi de prendre quelques minutes par jour à vous pratiquer à vous détendre dans votre coin bien à vous.


Merci à Nathalie Parent, psychologue, auteure et conférencière, pour sa collaboration à cet article. 

Source
1. Extrait tiré du livre 10 questions sur l’anxiété de performance aux Éditions Midi Trente. Celui-ci est une version adaptée de l’allégorie «Le bûcheron», vieille fable reprise sur le site de Patrick de Sépibus: Vous êtes l’artisan de votre futur, CoachingSeries.
Group

Abonnez-vous à notre infolettre